×

Avertissement

Joomla\CMS\Cache\Storage\FileStorage::_deleteFolder JFolder::delete : impossible de supprimer le répertoire. Chemin : /home/gaifranc/www/cache/com_content

GAI construit des étiqueteuses et des monoblocs d’étiquetages rotatifs pour des cadences de production de 1.000 à 12.000 b/h.

 Les exigences commerciales poussent aujourd’hui de nombreux producteurs à utiliser des bouteilles personnalisées avec un blason ou un logo.Il est donc nécessaire d’orienter la bouteille avant son étiquetage. Parallèlement à cette exigence, beaucoup de producteurs préfèrent éviter d’appliquer une étiquette sur la couture de la bouteille pour ne pas risquer d’avoir des bulles ou des plis sur leur habillage.

 

Pour faire cette orientation, les bouteilles sont dotées d’une encoche sur le fond, appelée “cran de centrage” qui sera utilisée comme repère par les étiqueteuses.

 

La recherche de ce cran se fait normalement en mode mécanique, avec un insert métallique qui presse sur le fond de la bouteille et vient s’encastrer dans l’encoche du cran de centrage.

Les limites de la recherche mécanique sont les suivantes:
- Les inserts métalliques préposés à la recherche du cran frottent sur la bouteille et sont donc sujet à l’usure. Cette usure des inserts réduisent les performances de la machine en termes de vitesse et de fiabilité de repérage. Ceci rend nécessaire un changement périodique de l’insert métallique.
- Diminution de la production horaire de la machine équipée de recherche de cran par rapport à la production horaire d’une machine non équipée de la recherche de cran. Cette réduction de la production est due principalement au temps nécessaire pour que l’insert entre dans l’encoche du cran de centrage.
- Nécessité de changer les anneaux de centrage des sellettes de l’étiqueteuse et les inserts métalliques en fonction du diamètre des bouteilles. GAI propose aujourd’hui, pour ses propres étiqueteuses rotatives à cames électroniques, une solution innovante et efficace: la lecture du cran de centrage par photocellule laser.
Les avantages de la recherche optique sont:
- Elimination totale des problèmes d’usure dus à l’insert métallique.
- Augmentation de la production horaire par rapport à la recherche mécanique de cran.
- Elimination des changements de formats relatifs aux sellettes pour le passage d’un type de bouteille à un autre.Quand le dispositif n’est pas utilisé il peut être décroché et positionné sous la sellette pour protéger le senseur laser.

 

Cette typologie de recherche est possible seulement sur des machines avec « cames électroniques » et non avec les traditionnelles « cames mécaniques ».


La différence entre les deux solutions, entièrement produites par Gai, vient de la manière dont est effectué le mouvement de la sellette qui détermine la position d’étiquetage :
Dans le cas d’une machine mécanique la sellette est mise en rotation par un galet qui glisse dans une came mécanique, les mouvements sont prédéfinis au moment de la réalisation de la machine. Les changements éventuels de mouvementation imposent le changement de la came.
Dans le cas de la machine électronique la mouvementation est faite sellette par sellete grâce à un moteur pas-a-pas (1 moteur pour chaque sellette), tous les mouvements sont gérés depuis un panneau de contrôle centralisé. Il est possible de programmer le degré de rotation à effectuer, la durée du mouvement (toujours en degrés) et les sens de ce mouvement (horaire ou anti-horaire). Il est possible en outre de modifier le mouvement selon le type de format à réaliser, et de sauvegarder ces données en mémoire pour être « chargées » sur la machine avec les données de ce même format.
La tourelle avec sellettes électriques donne une meilleure flexibilité à l’étiqueteuse : elle est indispensable quand l’orientation de l’étiquette doit être faite sur un spot sur la capsule. Elle est également conseillée pour la pose d’étiquettes transparentes ou particulièrement longues.

 

 

Facebook Linkedin Twitter YouTube

Copyright © GAI France 2020